La veille stratégique : les apports au management des entreprises

Publié le 19 septembre 2022

La veille stratégique : les apports au management des entreprises

Auteurs : M. Youssef SAIDA

 

L’environnement de l’entreprise se caractérise par la montée croissante des facteurs non contrôlables (mondialisation industrielle et commerciale, contrainte écologique, crise sectorielle et économique, etc.), la marge de manoeuvre devient plus limitée, la capacité de l’entreprise à faire face aux aléas s’affaiblisse progressivement. Un système de veille stratégique permettra à l’entreprise de se doter de l’intelligence appropriée pour la mise en oeuvre d’une stratégie de développement soutenue.

La veille stratégique et la logistique globale : vers un système intelligent

Le management stratégique et la gestion de la chaine logistique s’unissent pour interpréter l’opérationnel. Une telle démarche va être bénéfique pour l’ensemble de la chaîne de valeur dans un contexte de réseau. La fonction logistique engage souvent les décisions stratégiques qu’opérationnelles. Son approche globale, suppose des capacités de prévision et de planification. La mise en oeuvre d’une démarche conjointe de veille stratégique peut soutenir la prise de décision à tous les niveaux. Elle facilite la traque et la sélection d’informations utiles, dans l’objectif d’une meilleure connaissance des situations. Pour un logisticien, un système de veille va stimuler l’anticipation et va élargir la vision pour une lecture plus globale que possible, intégrant tant les acteurs le long de la chaine logistique que les signes d’alerte précoce émanant de l’environnement externe. Une veille logistique maintient pour file conducteur le service aux clients, l’utilisation des actifs, les coûts et la rentabilité, la gestion des risques. Elle détecte les opportunités en saisissant les signes précurseurs, en mettant en place des observations ciblées ou un benchmarking.

La veille stratégique conditionne les orientations générales de la fonction logistique, l’entreprise qui désire externaliser des activités non stratégiques, soit par soucis d’optimiser ses sources d’approvisionnement, ou pour un transfert dans le cadre de son stratégie d’internationalisation, a besoin d’une meilleure appréhension de son environnement. Elle doit pouvoir prendre en compte les spécificités des différentes cultures qu’elle va rencontrer dans un espace d’activité mondialisé.
La chaîne logistique est exposée à des risques multiples et de différentes natures. Le logisticien est souvent amené à considérer le risque logistique lors des projets porteurs de changements majeurs. Il doit penser à protéger l’information stratégique, et anticiper les renversements de tendances. Autrement dit, il doit être conscient que l’information est un actif stratégique dont la disponibilité et la fiabilité est nettement plus déterminante pour une clarté de sa vision, et une cohésion des ses actions.

La veille stratégique et la gestion intégrée des risques : bâtir une approche globale de surveillance

A l’ère actuelle, les décideurs se trouvent dans la nécessité de revoir et d’analyser toutes les facettes de leurs décisions aussi bien stratégiques qu’opérationnelles. La gestion intégrée des risques parait comme un système garant la réussite pour l’entreprise dans un contexte en mutation perpétuelle.

La veille stratégique et la gestion intégrée des risques, sont deux concepts en forte évolution dans la littérature managériale. Par nature, elles sont des activités transversales dans l’entreprise, leur place est naturellement au niveau stratégique. Ces deux approches partagent la même orientation celle de repérer les menaces, apercevoir les atouts, apprécier et neutraliser le risque pour soutenir la prise de décision stratégique. La finalité de ces approches est de permettre à l’organisation l’anticipation des changements pour préparer ces actions, mieux que subir par absence d’évaluation proactive du risque.
Un système de veille stratégique supporte la gestion intégrée des risques en lui offrant l’information élaborée et pertinente au moment opportun. La gestion intégrée des risques dispose ainsi d’une plateforme informationnelle convenable pour une meilleure maitrise de panoplie de risques encourus.
Un tel système présente l’occasion de mieux appréhender son environnement pour réduire l’incertitude et repérer les opportunités. Néanmoins, la mise en place d’un système de veille stratégique n’est pas privée de multiples conditions d’échec. Il doit être conçu, comme projet de développement pour l’entreprise dont les changements sont majeurs, à ce niveau l’implication du personnel est déterminante. Il s’agit d’une nouvelle culture organisationnelle visant la prise en compte de l’information au coeur l’exercice stratégique.

 

formation executive esca maroc université