Le M-ticketing : la nouvelle dimension digitale du marketing de service

Publié le 5 janvier 2023

Auteur : Mme Sara HATHOUT

Le M-ticketing : la nouvelle dimension digitale

 

La réalité actuelle ne cesse de vanter les qualités de la digitalisation basée traditionnellement sur l’aspect électronique et récemment sur la mobilité qui n’est plus une option mais une nécessité stratégique pour les entreprises, spécifiquement celles du secteur tertiaire. En effet, l’an 2021 a enregistré un trafic internet via les ordinateurs fixes et portables de 37.98% seulement contre 59.72% pour les téléphones mobiles auxquels viennent s’ajouter les tablettes avec un taux de 2.27 % (Hootsuite et we are social, 2022). La part du mobile dans la connexion à internet dans le monde a évolué entre 2019 et 2021 de 3.5% avec des prédictions d’accélération pour les années à venir (Hootsuite et we are social, 2022).

Ces statiques viennent dévoiler le poids imposant de la téléphonie portable et tablettes sur le marché, indépendamment des autres appareils sans fil tels que les phablettes, les assistants personnels, consoles de jeux et les montres connectées dont la propagation ne fait que commencer au niveau mondial. Ce changement des tendances en comportements des consommateurs doit être perçu comme une opportunité pour les entreprises de service d’étoffer leur stratégie omni-canal par un nouveau point de distribution.

Par surcroît, les retombées des nouvelles tendances géopolitiques mondiales ont précipité la prise de conscience du rôle de la numérisation de différentes fonctions de l’entreprise dont la production, la distribution et même la consommation des tickets pour le secteur de service. Par ailleurs, la pandémie du Covid 19 a réduit la résistance à l’adoption de certaines technologies en brisant des freins psychologiques chez des consommateurs méfiants de l’utilisation du numérique mais aujourd’hui conscients de son importance et des multiples avantages qu’il propose. Les entreprises de service se voient alors contraintes de mettre en place un système de Mobile-ticketing (M-ticketing) et de raisonner désormais plus mobinaute1 qu’internaute.

De nos jours et à l’ère du Web 6.0, les mobinautes ont tendance à privilégier les « applications intelligentes « , d’où l’intérêt de parler de la billetterie mobile. Cette dernière consiste simplement en l’utilisation des appareils sans fil pour accéder à Internet et transformer votre téléphone mobile à la fois en ticket et en distributeur de billets.
Le développement des technologies mobiles offre des avantages lucratifs aux fournisseurs de services comme l’ubiquité par l’ajout d’un nouveau canal, l’utilité par centralisation de la collecte de données et l’accessibilité à de nouvelles cibles. Afin d’atteindre les objectifs du marketing mobile, les entreprises opérant dans le secteur tertiaire doivent investir dans des solutions technologiques constamment mises à jour ainsi qu’en comportements numériques durables des clients par l’établissement d’un taux de capture élevé. Aujourd’hui le marché tend vers l’achat intelligent des billets (smart ticketing) défini comme étant le stockage et la vente des billets sur des interfaces électroniques intelligentes telles que les « Smart Applications » et les cartes à puce.

Par ailleurs, les privilèges de cette nouvelle technologie de vente des tickets ne sont pas restreints aux firmes mais s’étendent au client final. Il profite inévitablement de la commodité et réduit les risques d’omission et d’usure liés au papier. Outre cela, l’accès à l’information relative aux services et offres est davantage simplifié permettant au consommateur une meilleure prise de décision et une liberté géo-temporelle.

Il est toutefois à noter que les mobinautes, bien que conscients des avantages du M-ticketing, demeurent méfiants quant aux dangers liés à la divulgation de leurs données personnelles, aux dangers de piratage et aux éventuelles pertes financières. Il en résulte l’impérativité de développer davantage de technologies de sécurisation des moyens de paiement, à l’image du 3D Secure ou le CQ3 Secure qui sont des technologies à double validation à travers le CVC (Card Validation Code) et le code reçu par message téléphonique. Ces technologies sont l’alternative pour instaurer un climat de confiance et réduire le risque perçu par le client.

formation executive esca maroc université