Vous êtes ici : Accueil » Actualités »Retour sur les "Eclairages géopolitiques 2010-2014" d'Alain Simon

Retour sur les "Eclairages géopolitiques 2010-2014" d'Alain Simon



 

"Quand l’Actualité écrit une page d’Histoire : Eclairages Géopolitiques" : tel était le thème de la conférence organisée par ESCA Ecole de Management mardi 20 janvier, dans le cadre de ses "Rencontres de Géopolitique et de Management". Cette conférence, inédite au Maroc, fut l’occasion pour le géopoliticien Alain Simon de revenir sur la période 2010-2014, les événements et les "grands traumatismes" qui ont fait l’actualité.  
 
Consulter la Galerie d'images
    
Alain Simon, expert en géopolitique et consultant en aide à la prise de décision, a regretté dans son introduction l’accumulation d’information, pour la plupart "péripéties" ou "non-événements" que les médias érigent en actualité : "trop d’information ne tue pas l’information. Elle tue le sens de l’information". En effet, qui peut extraire de la confusion des flux d’informations les événements qui resteront dans l’histoire ? 
   
Nous assistons en effet depuis quatre ans à une succession d’événements à un rythme qui n’a pas d’égal dans l’histoire de l’humanité. Le traumatisme du 11 septembre 2001 a radicalement modifié les priorités et orientations stratégiques des peuples et des gouvernements. Alain Simon est convaincu que cet événement a "signé la fin d’une époque" et plongé le monde dans une "phase traumatique profondément structurante", au même titre que les guerres, les révolutions ou les épidémies des siècles derniers ont marqué des avant / après fondateurs.
     
Les implications de ce traumatisme sont non seulement collectives mais aussi largement individuelles : nous ne regardons plus aujourd’hui certaines images de la même manière qu’il y a encore quatre ans. En 2010, des 4x4 dans des paysages désertiques nous plongeaient dans des univers de publicités pour automobiles. Aujourd’hui, elles évoquent des guerres au Mali ou en Irak.
  
Entre 2010 et 2014, nous avons aussi assisté à une chute des mythes, des références et des idoles. Des dictateurs sont tombés sous les assauts de manifestants, des marques qu’on pensait éternelles ont disparu, des monnaies établies ont été menacées de de disparition : "l’impensable est devenu la règle". Toutes les hypothèses et prévisions ont été démenties, on ne peut attendre de stabilité que du chaos et du changement.
    
Avec une de ces formules dont il a le secret, Alain Simon poursuit : "Voici les deux moteurs de l’histoire : les fleurs et les fusils". Les révolutions commencent avec des manifestants dans les rues, porteurs de jasmin, et se concluent dans le sang et le conflit. "On obtient plus de choses avec un mot gentil et une arme qu’avec un mot gentil !" Dressant un parallèle entre la guerre en Syrie et la guerre d’Espagne, Alain Simon regrette le cycle de l’histoire : les traumatismes passés expliquent les traumatismes présents sur les vieilles lignes de fracture historiques. "La carte n’est pas le territoire : les conflits actuels sont localisés au niveau des territoires. Le mouvement de ces plaques historiques, de la même manière que les plaques tectoniques en géographie, peut mettre à terre les constructions humaines". La responsabilité de la géopolitique est d’avoir constamment à l’esprit le temps long et les cycles de l’histoire, saisir les tendances durables sous la surabondance d’événements et donner du sens aux vraies ruptures.
    
Faisant appel à son expérience de consultant d’aide à la prise de décision en entreprise, Alain Simon interroge : "Y a-t-il des événements qui, dans la vie des entreprises, jouent le rôle d’événements traumatiques ?" et il continue : "Les entreprises doivent aujourd’hui penser l’impensable. Ce n’est pas une démarche spontanée, c’est même un défi." Pourtant, seules les entreprises à même de challenger leurs modes de fonctionnement et d’imaginer des bouleversements sont en mesure d’innover et s’inscrire dans la durée.
 

 

A propos d’Alain Simon

 

Economiste et juriste de formation, Alain Simon anime des conférences et séminaires d'aide à la prise de décision. Il accompagne les réflexions des dirigeants d’entreprise en France, au Maroc et dans le monde entier, et intervient dans de Grandes Ecoles et Universités. Ses conférences et ouvrages visent à une meilleure compréhension du monde afin de permettre une meilleure prise de décision, intégrant les paramètres géopolitiques et géostratégiques. Parmi ses publications : Géopolitique et Stratégie d'entreprises -  Créances et croyances (1994), Le Sens des Cartes (1997), Géopolitique d'un monde mélancolique (2006), Le temps du discrédit - Crise des créances, crises des croyances (2009).

 

 


Trouver une formation

Niveau

Filière

Inscription effectuée Merci.

NEWSLETTER